Démarche et méthodologie

Recenser et étudier

Photographe de l’Inventaire au travail.  (jpg - 5185 Ko)

Photographe de l’Inventaire au travail, 2015, ADVO.

Extrait de la « Carte cantonale de la forêt et de la vallée de Montmorency et de ses environs ». (jpg - 363 Ko)

Extrait de la "Carte cantonale de la forêt et de la vallée de Montmorency et de ses environs", vers 1880, ADVO, 38 FI 3 15.

Fort de Montlignon : entrée principale, Andilly.  (jpg - 6296 Ko)

Fort de Montlignon : entrée principale, Andilly, 2015, ADVO, 2519 W 1404.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le travail de mémoire du pôle de l’Inventaire repose autant sur une enquête de terrain, que sur des recherches documentaires. Cette démarche suit la méthodologie scientifique rigoureuse formalisée par le Ministère de la Culture.

Après s’être fixé une aire d’étude, le chercheur de l’Inventaire identifie les ensembles ou les édifices présentant un intérêt tant du point de vue historique qu’esthétique, ou témoignant de l'évolution des structures urbaines. Chaque élément fait ensuite l’objet d’un repérage géographique, d’une analyse descriptive et d’une couverture photographique. 

En parallèle, un travail de recherche exhaustif est mené dans les archives et la bibliographie, permettant d’établir le contexte historique et géographique du bâti.

Une étude détaillée des constructions recensées est alors effectuée, en croisant les informations tirées de la documentation avec les observations faites sur les constructions.

Constituer un dossier pour l'avenir

Visite guidée à l’ancien collège de jeunes filles de Bouffémont. (jpg - 9445 Ko)

Visite grand public menée par le pôle de l’Inventaire du patrimoine à l’ancien collège de jeunes filles de Bouffémont, 2019, ADVO.

 Une fois le travail de terrain et la recherche documentaire terminés, chaque élément repéré est organisé sous la forme d’un dossier, papier ou numérique, contenant a minima :

  • Une fiche d’identité de l’objet étudié regroupant les informations obligatoires suivantes : dénominations, indications géographiques, données historiques et descriptions architecturales.
  • Une ou plusieurs illustrations (photographies anciennes ou contemporaines, reproductions d’archives, plans …).
  • Un référencement géographique.

Faire connaître : les résultats

L’enquête terminée, les données sont mises à disposition de tous : chercheurs, professionnels du patrimoine ou du tourisme, étudiants, collectivités locales... , en salle de lecture ou en ligne . C’est notamment le cas pour les 5 963 dossiers du pré-inventaire réalisés majoritairement entre 1970 et 1990.

La restitution d'une enquête permet également une valorisation éditoriale, culturelle et éducative : conférences, publications, ateliers pédagogiques, animations, circuits touristiques…. dévoilant ainsi la richesse du territoire !

Le patrimoine de demain

Tour bleue ou tour dite « des jeunes mariés », Cergy-Pontoise. (jpg - 2719 Ko)

Tour bleue ou tour dite « des jeunes mariés », Cergy-Pontoise, 2018, ADVO, 2510 W 829.

L’inventaire du patrimoine est une œuvre de connaissance sans cesse renouvelée. Le pôle de l’Inventaire accompagne, par l’enrichissement et l’actualisation constantes de ses données, l'évolution du territoire du département du Val-d’Oise.

Patrimoine industriel, commercial, urbain… : de nouveaux éléments rentrent dans le champ patrimonial, de quoi fournir un matériau inépuisable !

N’hésitez pas à nous contacter pour toute question concernant le patrimoine bâti du Val-d’Oise.

Direction des Archives départementales du Val-d’Oise
Service des archives communales et de l’Inventaire du patrimoine
Courriel : archives.sacip@valdoise.fr