Notice descriptive

2403 W 1 à 23 - Tribunal de grande instance de Pontoise, activités du service de l'application des peines. 1975-2004

  • Tribunal de grande instance de Pontoise, activités du service de l'application des peines.
  • Nom du producteur

    France. Tribunal de grande instance (Pontoise, Val-d'Oise)
  • Présentation du producteur

    Les tribunaux de grande instance

    Historique

    Dans le cadre de la réforme de la justice de 1958, 176 tribunaux de première instance sont supprimés. Ceux qui subsistent sont transformés en tribunaux de grande instance. Leur organisation est modifiée successivement en 1983 et 1994. La réforme de carte judiciaire décidée en 2007 aboutit à la suppression de 21 tribunaux de grande instance.

    Lieux

    Il existe au moins un tribunal de grande instance par département. Le nombre varie selon l'importance de la population. Depuis la réforme de la carte judiciaire (2007-2010), il en existe 158 en France métropolitaine et 7 dans les départements d'Outre-mer.

    Statut juridique

    Juridiction de l'ordre judiciaire du premier degré et de droit commun.

    Organisation interne

    1. Composition (civil)

    Chaque tribunal de grande instance comprend des magistrats professionnels, président, vice-présidents et juges, ainsi que des greffiers en chef, greffiers, collaborateurs des magistrats et des personnels de greffe. Suivant son importance, un tribunal de grande instance peut comprendre plusieurs "chambres" (Marseille : 11 chambres ; Lyon : 10 chambres ; Paris : 31 chambres). Le président a un rôle majeur en ce qui concerne l'organisation et l'administration interne de la juridiction. Il a également des compétences juridictionnelles propres dans le cadre de procédures rapides, comme la procédure dite de référé, ou dans le cadre de certaines matières, comme la fonction de juge de l'exécution, qu'il peut cependant déléguer. Auprès de chaque tribunal de grande instance, le ministère public intervient dans les procédures civiles, obligatoirement dans certains cas, facultativement dans d'autres, pour demander l'application de la loi et veiller au respect des intérêts généraux de la société. Il est représenté par le procureur de la République et ses substituts, qui forment le Parquet du tribunal de grande instance.

    2. Composition (correctionnel)

    Chambre du tribunal de grande instance, le tribunal correctionnel est composé de trois magistrats professionnels assistés d'un greffier. L'un des trois juges préside le tribunal. Cependant, certains délits peuvent être jugés par un juge unique. Celui-ci ne peut prononcer une peine d'emprisonnement ferme d'une durée supérieure à 5 ans. Devant le tribunal correctionnel, le ministère public est représenté par le procureur de la République ou un de ses substituts.

    Textes de référence

    1. Codes de loi français

    Code de procédure civile

    Code de procédure pénale

    Code de l’organisation judiciaire

    2. Textes législatifs et réglementaires français

    Ordonnance n°58-1273 du 22 décembre 1958 relative à l’organisation judiciaire (Journal officiel, 23 décembre 1958)

    Décret n°58-1281 du 22 décembre 1958 portant application de l'art. 6 (al. 2) de l'ordonnance 58-1273 du 22 décembre 1958 et relatif à l'organisation judiciaire (Journal officiel, 23 décembre 1958)

    Décret n°58-1286 du 22 décembre 1958 portant application de l'ordonnance 58-1273 du 22 décembre 1958 et fixant le siège, le ressort et la composition des juridictions de première instance et des cours d'appel, ainsi que le nombre des magistrats de l'administration centrale du ministère de la justice et du service de documentation et d'études de la cour de cassation (Journal officiel, 23 décembre 1958)

    Décrets mettant en œuvre la réforme de la carte judiciaire (2008-2010)

     

    Fonctions et activités

    1. Compétences civiles et pénales

    1.1. Compétences civiles.

    Le tribunal de grande instance est une juridiction de l’ordre judiciaire, civile et de droit commun. Il traite tous les litiges qui n’ont pas été expressément attribués par la loi à une autre juridiction. Il partage sa compétence civile avec le tribunal d'instance. Il traite les litiges civils opposant des personnes privées (physiques ou morales) qui ne sont pas spécialement attribués par la loi à une autre juridiction civile (tribunal d'instance, conseil de prud'hommes…), ainsi que les litiges civils qui concernent des demandes supérieures à 10 000 euros. Il a une compétence exclusive pour de nombreuses affaires quel que soit le montant de la demande : état des personnes, familles, droit immobilier, propriété littéraire et artistique, propriété industrielle, brevets d'invention et droit des marques… En principe, le tribunal de grande instance statue en formation collégiale, composée de trois magistrats du siège, juges professionnels, assistés d'un greffier. Pour certaines affaires, le tribunal de grande instance statue à juge unique : le juge aux affaires familiales en matière de conflits familiaux (divorce, autorité parentale, obligation alimentaire…) ; le juge de la mise en état : il veille au bon déroulement de la procédure et fait en sorte que les affaires soient en état d'être jugées dans un délai raisonnable ; le juge de l'exécution : il tranche les difficultés nées de l'exécution des décisions de justice ; le juge des enfants : il intervient pour protéger les mineurs en danger et les jeunes majeurs.

    1.2. Compétences pénales.

    Le tribunal correctionnel est le tribunal de grande instance statuant au pénal. Il juge les délits (vol, escroquerie, abus de confiance, coups et blessures graves…) commis par des personnes majeures. Il juge également les contraventions connexes à un délit. Sa compétence s’étend aussi aux co-auteurs et aux complices de délits. Il peut prononcer des peines allant jusqu'à 10 ans d'emprisonnement (20 ans en cas de récidive), mais aussi des peines alternatives à l'emprisonnement (travail d'intérêt général, stage de citoyenneté...), des amendes ou encore des peines complémentaires (interdiction d'exercer une activité professionnelle, retrait de permis…). Les infractions moins graves (appelées contraventions) sont jugées par le tribunal de police du tribunal d’instance. Les infractions plus graves (appelées crimes) sont jugées en la cour d'assises du tribunal de grande instance.

    2. Recours.

    Les décisions du tribunal de grande instance et du tribunal correctionnel sont susceptibles d'appel peuvent être réexaminées par la cour d'appel dont ils dépendent.

    3. Tribunaux spécialisés

    A ces compétences s’ajoutent des tribunaux spécialisés :

    Le tribunal des pensions militaires, créé par la loi du 31 mars 1919, relève de l’ordre administratif, mais est présidé par un magistrat de l’ordre judiciaire. Il est composé de magistrats du tribunal civil, de membres du conseil de préfecture (puis du tribunal administratif), de militaires et de médecins-experts. Il instruit uniquement les contestations portant sur les pensions et allocations fixées par l'administration militaire, au bénéfice des soldats handicapés et des familles des soldats décédés.

    Le juge de l’expropriation pour cause d’utilité publique fixe le montant des indemnités d'expropriation. Il rend également dans la première phase de la procédure l'ordonnance d'expropriation qui transfère la propriété du bien exproprié à l'autorité expropriante.

    Le tribunal pour enfants, créé par la loi du 22 juillet 1912.

    Le tribunal des affaires de sécurité sociale.

    Le tribunal de grande instance de Pontoise

    Historique

    Issu du tribunal de district de la période révolutionnaire, le tribunal de première instance de Pontoise fusionne avec celui de Mantes-la-Jolie entre août 1926 et septembre 1930 pour devenir le tribunal de première instance de Seine-et-Oise, section de Pontoise. Les lois des 22 août et 21 novembre 1929 vont ensuite rétablir les anciens tribunaux. Avec la réforme des tribunaux de 1958 (ordonnance du 22 décembre) est créé le tribunal de grande instance de Pontoise. 

    Lieu

    La compétence géographique du tribunal s’étendait sur l'arrondissement de Pontoise, avant la création du département du Val-d’Oise en 1967. Sa composition était la suivante : canton d'Argenteuil (1962-1964) puis les cantons d'Argenteuil-Nord et d'Argenteuil-Sud (1964-1966), canton d'Aulnay-sous-Bois (1922-1962), canton d'Écouen (1800-1962), canton de Gonesse (1800-1962), canton de L'Isle-Adam (1800-1967), canton de Luzarches (1800-1962), canton de Marines (1800-1967), canton de Montmorency (1800-1962), canton de Pontoise (1800-1967), canton du Raincy (1882-1962), canton de Magny-en-Vexin (1926-1943 puis 1966-1967), canton de Taverny (1931-1967), canton de Cormeilles-en-Parisis (1964-1966), canton d'Houilles (1964-1966), canton de Saint-Leu-la-Forêt (1964-1967). Aujourd’hui sa compétence s’étend sur l’ensemble du département du Val-d’Oise. 

  • Modalités d'entrée

    Versement du 24 novembre 2014.

  • Accroissements

    Fonds ouvert susceptible d'accroissement.

  • Modalités d'accès

    Délai de communicabilité réglementaire : conformément à l’article L213-2 du Code du patrimoine.

    Restrictions d’accès liées à l’état matériel des documents : conformément au règlement de la salle de lecture en vigueur.

     

  • Modalités de reproduction

    Conformément au règlement de la salle de lecture en vigueur.

  • Sources complémentaires de même provenance

    Archives départementales du Val-d'Oise

    Tribunal de grande instance de Pontoise, Juge de l’application des peines :

    Répertoire général : 2163 W (1967-1971), 1927 W (1972-1985), 2031 W (1986-1987), 2136 W (1988)

    Dossiers individuels : 998 W (1976), 1181 W (1996)

    Registres d'exécution des peines : 1515 W (1970-1973), 2136 W (1973-1978)

    Exécution des peines : 1515 W (1969-1978, 1985-1987)

    Recours en grâce : 1515 W (1969-1975, 1981-1982)

  • Sources complémentaires de même thématique

    Archives départementales du Val-d'Oise

    Service pénitentiaire d'insertion et de probation (S.P.I.P.) :

    Administration générale et activités spécifiques : 2409 W (1979-2012)

    Dossiers individuels : 2327 W (2001), 2439 W (2002), 2487 W (2003), 2503 W (2004), 2528 W (2005)

Pour aller plus loin

Les formulaires de recherche :