Vidéo : Histoires de territoire, l'Inventaire du patrimoine

Une vidéo de 5'23 mn pour découvrir les missions de l'Inventaire du patrimoine bâti

Val-d'Oise News : L'actualité vidéo du Conseil départemental

Témoignage d’Agnès Somers, conservateur du patrimoine en retraite :

« Le pré-inventaire a été créé en 1978 à l’arrivée de Roland Vasseur.

[Défilement de photos en noir et blanc, représentant l’équipe à l’époque.]

Le pré-inventaire devait préparer le travail de l’Inventaire général, créé à l’initiative d’André Malraux en 1962. Les grands édifices, les églises et les châteaux étaient bien connus mais le patrimoine au sens large, c’est-à-dire les maisons rurales, les fermes, les petits monuments, tout ça, ce n’était pas connu du tout et ça faisait même, à l’extrême, pas partie de la notion que l’on se faisait du patrimoine. 

[Gros plans sur la consultation d’un dossier d’inventaire papier.]

Et s’il n’y avait pas eu de couverture photographique systématique à cette époque-là, on aurait complètement perdu la mémoire de ce patrimoine. »

Intervention de Cécile Lestienne, Responsable du pôle Inventaire du patrimoine aux Archives départementales du Val-d’Oise :

« Tout d’abord on ne part pas faire une enquête d’Inventaire au petit bonheur la chance, on choisit ce que l’on appelle une aire d’étude et on va étudier tout ce qui relève du patrimoine au sens large.

[Plan de Cécile Lestienne avec Claude Robert, maire de Bouffémont, dans le bureau du maire.]

On sensibilise aussi les élus sur l’opportunité d’avoir une telle enquête sur leur territoire parce que ça peut aussi les aider en termes d’aménagement de leur commune ou de valorisation du patrimoine de leur commune. »

Témoignage de Claude Robert, Maire de Bouffémont :

« L’intérêt pour la commune c’est d’abord de faire valoir son histoire et son histoire c’est le château, c’est le haras, c’est la ferme qui a été aménagée en zone d’activité. »

Suite de l’intervention de Cécile Lestienne :

[Gros plans sur l’équipe de Cécile Lestienne sur le terrain et balayage sur des cartes.  On la voit travaillant à son bureau.]

« On part dans un premier temps sur le terrain, au préalable on aura préparé un petit peu ce terrain au moyen de cartes notamment, des cartes actuelles et des cartes anciennes pour essayer de repérer ce qui a pu exister et ce que l’on va voir quand on sera sur place. »

[Gros plans sur C. Lestienne et Charlotte Garcia, photographe du pôle Inventaire du patrimoine, sur le terrain.]

  • C. Lestienne à C. Garcia : « C’est un peu cet angle de vue là ? » [en tenant à la main une carte postale ancienne]
  • « C’est un peu près ça » [C. Garcia prenant une photographie sous le même angle].

Suite du témoignage du maire de Bouffémont :

« Cela nous oblige aussi à une certaine rigueur dans le développement à la mise en valeur de l’environnement et donc ça ne peut être que bénéfique, à la fois pour les habitants mais aussi pour le devenir de cette commune, tout simplement. »

Intervention de Cécile Ribet, chef du service des Archives communales et de l’Inventaire du patrimoine aux Archives départementales du Val-d’Oise :

« L’Inventaire a besoin de sources historiques pour travailler donc il s’appuie sur une documentation historique et en premier lieu les fonds des Archives départementales. On va pouvoir donner du sens aux documents d’archives en retraçant l’histoire du patrimoine bâti. » 

[Dans le même temps balayage sur des cartes postales, des ouvrages et des bases de données électroniques.]

Suite de l’intervention de Cécile Lestienne :

[Dans le même temps on voit l’équipe sur le terrain en train de photographier des édifices : maison, église, lavoir.]

« Alors c’est assez simple, en fait on prend rue par rue et on observe édifice après édifice ce qui pour nous relève du champ patrimonial. C’est l’église, du petit patrimoine : lavoir, fontaine ancienne. Dans le cimetière aussi, il peut y avoir des sépultures assez anciennes et en fonction des communes on va avoir des patrimoines un peu particuliers. »

[C. Lestienne est en réunion avec les propriétaires d’un édifice.]

« Et petit à petit notamment quand on repère des édifices qui sont privés, où on ne peut pas rentrer, on prend contact avec les propriétaires pour pouvoir rentrer d’une part et pourquoi pas réaliser des prises de vues. »

[Gros plan sur C. Garcia photographiant l’intérieur de la propriété privée.]

Intervention de Marianne Mercier, Conservation régionale des Monuments Historiques :

[C. Lestienne est en réunion à la Direction régional des Affaires culturelles d’Ile-de-France avec deux collègues qui prennent la parole. En parallèle, différents documents administratifs plans anciens sont balayés.]

« Il y a un fil conducteur entre l’Inventaire et nous, c’est-à-dire que l’Inventaire identifie, repère très en amont et nous ensuite, par-dessus, nous prenons un acte souvent un arrêté d’inscription ou de classement. »

Intervention de Colette Aymard, Conservation régionale des Monuments Historiques :

« L’Inventaire a un territoire bien défini, c’est un Inventaire départemental donc nous, il nous est très utile parce que c’est un relai territorial auquel les élus locaux, les propriétaires, peuvent plus facilement s’adresser. Donc on a un relai que cela soit pour les recherches, pour les prospections. On a un relai aussi pour nous aider à la décision auprès des personnes parce que finalement ils sont plus accessibles. »

Suite de l’intervention de Cécile Lestienne :

[Gros plans dans les bureaux de l’Inventaire du patrimoine : base de données électroniques de notices et de photographies.]

« Une fois toutes ces données mises en forme, aussi bien au niveau des notices que de l’aspect photographique, ces données peuvent être consultées sur demande en salle de lecture des Archives départementales et elles peuvent aussi servir à des projets peut-être plus ambitieux de valorisation comme cela a été le cas dernièrement avec le grand projet porté par le Conseil départemental : Valdoise-MyBalade. ».

[Salle de lecture des Archives départementales avec au premier plan une lectrice consultant un dossier de l’Inventaire. Suivent ensuite, plusieurs vues sur la consultation de Valdoise-MyBalade via smartphone ou ordinateur.]

Intervention de Joëlle Riehl, Responsable du pôle SIG et Aménagement du territoire à la Conseil départemental du Val-d’Oise – Direction des systèmes d’Information

[Gros plans sur l’utilisation de l’application mobile et du site Internet Valdoise-MyBalade.]

« Valdoise-MyBalade c’est aussi un ensemble d’outils ludiques par le côté que c’est sur smartphone d’une part et on peut l’utiliser en fait en visite virtuelle. Depuis son canapé, depuis chez soi, son salon, on va pouvoir se déplacer dans le Vexin, on va pouvoir survoler comme un oiseau ou plonger dans l’ambiance des villages pour vraiment découvrir les panoramas, les paysages, les villages, les patrimoines et avoir envie d’y aller. »

[Les chiffres-clefs du patrimoine défilant à l’écran.]

L’Inventaire du patrimoine c’est aujourd’hui :

  • Plus de 7 000 dossiers d’édifices réalisés depuis les années 1970
  • Des milliers de photographies de patrimoines
  • Des bases de données accessibles en ligne
  • Une couverture du territoire aux trois quarts faite

Conclusion de Cécile Lestienne :

« L’inventaire peut se résumer en trois mots qui est aussi notre adage professionnel : recenser, étudier, faire connaître le patrimoine d’un territoire. »

[Pictogrammes apparaissant à l’écran à l’annonce de chacune des missions.] 

Remerciements

Direction régionale des Affaires culturelles d'Ile-de-France
Colette Aymard, conservateur des Monuments historiques
Marianne Mercier, chargée du recensement et de la protection des Monuments historiques

et aussi à :

Claude Robert, maire de la commune de Bouffémont
Christian Martinsegur, directeur, et David Crépy, directeur des finances et de la logistique, Centre médical et pédagogique Jacques Arnaud, Bouffémont
Agnès Somers, anciennement responsable du pôle Inventaire du patrimoine

 

Réalisation Philippe Lhomel

Conseil départemental du Val-d’Oise / Archives départementales / 2015.

Plus d’info sur
Facebook/DepartementduValdoise
Twitter/Valdoise
Internet : valdoise.fr



haut de page