Actualités Offre culturelle Jeux En coulisses En salle de lecture Vivre entre le front et Paris : la Grande Guerre dans l'actuel Val-d'Oise Espace étudiants Ressources en ligne Connaître ma commune Boîte à outils Demandes de documents administratifs (payantes) Inventaire du patrimoine Au fil des fonds Mon classeur Je travaille en commune Je suis un notaire Je suis une administration Je suis un particulier, une association, une entreprise Informations générales Ateliers pédagogiques Pistes de recherche locale Concours national de la Résistance et de la Déportation Résidence artistique, concours, festival Formations

Le legs de l'archiviste-paléographe André Vaquier (1886-1976)

Affichage plein écran Croquis réalisé pendant la captivité de Vaquier en Allemagne, novembre 1940, 1974, ADVO, 5 J 7.

Par testament, André Vaquier a légué aux Archives départementales du Val-d’Oise, l’ensemble de ses archives personnelles, ses manuscrits, sa collection franc-maçonnique, sa collection numismatique et les ouvrages et articles qui résultent de ses recherches scientifiques. Ce fonds d'archives très riche et peu volumineux, éclaire la vie personnelle et professionnelle d'un chartiste du XXe siècle.


Un érudit de son temps

Affichage plein écran Diplôme du XIVe concours interscolaire de gymnastique, 3 mai 1903, ADVO, 5 J 21.

Né à Sainte-Catherine-de-Fierbois (Indre-et-Loire) en 1886, mort à Franconville-la-Garenne (Val-d’Oise) en 1976, sorti de l'Ecole nationale des chartes en 1911, André Vaquier était archiviste-paléographe, conservateur honoraire de la Bibliothèque historique de la ville de Paris où il fit sa carrière, et chevalier de la Légion d’honneur.


Affichage plein écran Carte postale sur la loge maçonnique d'Orléans "Les Emules de Montyon, 1904, ADVO, 5 J 248 (1).
Affichage plein écran Lithographie de Ratier (1807-1898), [fin XIXe siècle], ADVO, 5 J 370.

Ses archives, couvrant les années 1604 à 1976, contiennent de la correspondance, des notes manuscrites, des brouillons ou des manuscrits rédigés à l’occasion de ses publications, des coupures de presse, des affiches, des brochures, ainsi qu’une importante documentation iconographique (cartes postales, gravures, dessins, portraits, flammes postales, photographies). Plusieurs collections d’imprimés satiriques, de monnaies, de médailles, de cartes d’état-major et de copies de plans du XVIIIe siècle provenant des Archives nationales sont aussi présentes. Outre ses publications, la bibliothèque réunit des ouvrages sur la franc-maçonnerie. L'ensemble reflète l'éclectisme des centres d'intérêts de cet érudit qui s'étendent bien adelà de Paris et du Val-d'Oise.

 


Affichage plein écran Médaille de la Croix de guerre pour la bataille de la Somme en 1916, ADVO, 5 J 27.

La vie privée d'André Vaquier se lit au travers des documents sur sa scolarité, ses diplômes obtenus, des documents concernant sa carrière militaire pendant les deux conflits mondiaux ou encore les distinctions honorifiques reçues. Ces nombreux honneurs – médailles et diplômes –  qui lui ont été rendus tout au long de sa vie témoignent aussi de la qualité de ses travaux et de son engagement associatif.


Ses travaux valdoisiens

Affichage plein écran Domaine de Franconville, photographie, 1961-1975, ADVO, 5 J 132.

Retraité en 1946, il continue de mener de nombreuses recherches sur l’histoire, la population, l’urbanisme, l’architecture et les monuments de Franconville-la-Garenne où il vit, et des communes environnantes – Ermont dont il crée le musée, Eaubonne, Parmain, Saint-Martin-du-Tertre et Sannois. Il coordonne ou participe à de nombreuses fouilles archéologiques à Ermont et dans l'est du département dans le cadre de l'association Jjeunesse préhistorique et géologique de France. Il constitue une documentation sur la plupart des communes du Val-d'Oise. Nombre de ses travaux sont publiés dans le Bulletin de la Société historique et archéologique de Pontoise et du Vexin, société dont il est membre depuis 1956 et dans les bulletins municipaux. Il classe et inventorie aussi les archives communales d'Ermont et de Franconville. Par ailleurs, il reste très lié à Paris comme mMembre de la Commission des travaux historiques. 

Aurélie Kouakou Ekra,
Service des archives contemporaines
Avec la collaboration de Sylvie Dechavanne,
Service des Publics
Direction des Archives départementales du Val-d'Oise
Septembre 2020 


haut de page