Le bassin de l’Oise et la préfecture

L'Oise source des soucis

Affichage plein écran Moulin des Groues à Nesles-la-Vallée (Val-d'Oise). - <p class="description">An XIII, ADVO, 7 S 1 105 1.</p>

An XIII, ADVO, 7 S 1 105 1.

L’Oise est alimentée par de nombreuses rivières qui sont, depuis longtemps, source d’énergie pour produire de la farine, du papier, travailler le cuir, etc. Après la Révolution de 1789, le nombre croissant des exploitations finit par engendrer une gestion anarchique du débit d’eau, au détriment des riverains et des entrepreneurs. De plus, l’absence d’entretien régulier des ruisseaux occasionnent des accumulations de débris et parfois des inondations.
Les pouvoirs publics sont donc rapidement sollicités pour y porter remède. En règle générale, avant toute prise de décision, le préfet sollicite les avis techniques des ingénieurs. Dans les travaux, le curage qui facilite l’écoulement de l'eau tient la première place. Moulins et usines, nombreux dans le bassin de l’Oise, sont particulièrement sous contrôle. Le préfet est le seul à accorder le règlement d’eau, autorisant la mise en marche de l’entreprise, suivi plus tard d’une vérification par un ingénieur moyennant le procès-verbal de récolement.
De même, la préfecture exerce un droit de regard sur les ponts et passerelles, murs de soutènement, lavoirs, abreuvoirs, prises d’eau, tuyaux, tunnels, cressonnières et même bassins pour rafraîchir des… pots de lait !


Navigation à travers les archives départementales

Affichage plein écran Rivière de la Viosne à Pontoise entre le déversoir Notre-Dame et l'Oise (Val-d'Oise). - <p class="description">1837, ADVO, 7 S 1 191 1.</p>

1837, ADVO, 7 S 1 191 1.

Ces dossiers préfectoraux, des années 1800 aux années 1930, ont été versés aux Archives départementales de la Seine-et-Oise puis transférés en l’an 2000 aux Archives du Val-d’Oise dans le cadre de la dévolution. Ils couvrent les bassins de la Thève et de l’Ysieux, du Sausseron, de la Viosne ainsi que les rus qui s’y jettent directement, comme ceux de Persan, Presles et Mours, Montubois, la Liesse, etc.
Pour chaque cours d’eau, il est d’ordinaire question des curages, des règlements relatifs à la rivière, aux moulins et aux usines, des autorisations de travaux et des permissions de voirie. Parfois se rajoute le syndicat chargé de l’entretien.


Quelques affaires au fil de l’eau

Affichage plein écran La sucrerie d'Us (Val-d'Oise). - <p class="description">1897, ADVO, 7 S 1 175 1 1.</p>

1897, ADVO, 7 S 1 175 1 1.

Affichage plein écran Projet de cressonnières à Bellefontaine (Val-d'Oise) - <p class="description">1857, ADVO, 7 S 1 23 1.</p>

1857, ADVO, 7 S 1 23 1.

Affichage plein écran Parc et château de Baillon, ancienne abbaye et moulin de Royaumont (Val-d'Oise) plan. - <p class="description">1831, ADVO, 7 S 1 15 1.</p>

1831, ADVO, 7 S 1 15 1.

Le fonds révèle la richesse des activités économiques d’antan. Il permet par exemple de mesurer le nombre important de moulins à Pontoise. Qui se rappelle aujourd’hui des Grand et Petits Moulins Saint-Jacques, des moulins des Grand et Petit Jumeau, Truffaut, Labraque, du Pas d’âne, etc. ?
Les archives sont riches de détails inattendus. En 1810, les inondations à Valmondois, du côté du moulin de Héry, inspirent une plume « apocalyptique » chez un ingénieur : la « vallée du Sausseron est extrêmement étroite, les montagnes… sont très élevées… Ce qui, dans les orages et surtout les dégels, amène subitement des avalanches d’eau ».
Les contentieux entre particuliers sont fréquents. Depuis 1820 la manufacture de Royaumont accuse le propriétaire du château et du parc de Baillon de garder à son profit les eaux. Cette interminable affaire finira par ébranler la quiétude du Conseil d’Etat et l’inciter à trancher en 1863.
Dans la même veine, en 1854, le propriétaire du moulin de Margicourt à Arronville proteste contre la retenue des eaux du ru du Provendier provoquée par un entrepreneur qui s’est lancé dans un élevage de… sangsues.
Et gare aux initiatives hâtives ! Elles peuvent en effet générer les remontrances du pouvoir public : en 1858 un entrepreneur de Bellefontaine doit détruire son aqueduc, construit illégalement pour irriguer ses cressonnières. En revanche, des arrêtés d’autorisation révèlent souvent des cohabitations surprenantes, comme un parc d’agrément accolé à une usine de perles métalliques à Chaumontel en 1888-1890.
La pollution est déjà un souci majeur. En 1892, le syndicat de gestion porte plainte contre la sucrerie d’Us qui a déversé ses eaux résiduaires dans la Viosne, au grand préjudice des riverains, des lavandières et… des poissons.

Ce fonds illustre les champs d’intervention du préfet : entretenir les ruisseaux, réglementer les métiers liés à l’exploitation de l’eau et préserverl’environnement. Il dévoile les diverses activités économiques à l’aube de la révolution industrielle.

Patrick Lapalu, Service des archives modernes, anciennes et privées
Archives départementales du Val-d'Oise
Avril 2018

Pour en savoir plus

Fonds d'archives départementales 

Préfecture de la Seine-et-Oise. – Rivière d’Oise canalisée (an VIII-1960). [3S 1-105]

Ponts et Chaussées de la Seine-et-Oise. – Affluents non navigables de l’Oise (1612-1964). [7S2 1-176]

Préfecture de la Seine-et-Oise. – Affluents non navigables de l'Oise, contrôle administratif de la préfecture de Seine-et-Oise.1768-1951. [7S 1 1-239]

Archives communales déposées par les communes de moins de 2 000 habitants – Lavoirs, mares et régime des eaux à Ableiges, Mériel, Nesles-la-Vallées, Persan, Vauréal,… (XIXe-début-XXe siècle). [E-Dépôt, séries 3N, 3O ou 4O]

Bibliographie

LAHOUSSE, Jean, Le Ru du Roi, son histoire, ses histoires. Chambly : imprimerie Dretz et fils, 1994. [BIB 4/1340]
LE ROY, Nicole ; COLLET, Didier, Mémoire de l’eau… La roue et la meule. Moulins du Val-d’Oise :catalogue de l’exposition. Cergy-Pontoise : Conseil général, 1991. [BIB D949]
MERCIER, Marcel, « Promenade au Moulin de la Naze », Vivre en Val-d’Oise, n° 89, 2004, pp. 54-59. [BIB REV161]
MOLLAT, Patricia, « Pontoise, l’eau et les hommes. Au fil de l’Oise et de la Viosne », Vivre en Val-d’Oise, n° 95, 2006, pp. 30-35. [BIB REV161]
SOMERS, Agnès ; CRNOKRAK, Catherine, La vallée du Sausseron, Auvers-sur-Oise, Val-d’Oise. Cergy-Pontoise. Paris : Conseil général du Val-d’Oise, Association pour le patrimoine d’Ile-de-France, 1992, 80 p. [BIB F556]
THOMAS, Renée, « Les 4 moulins à eau d’Osny pendant l’Ancien Régime », Stemma, n°72, 1996. [BIB PER302/72/1996]
WARO-DESJARDINS, Françoise, « Les moulin de Chars… », Vivre en Val-d’Oise, n° 53 et 54, 1998-1999, pp. 32-45 et 50-60. [BIB REV161]
Service départemental d'archéologie du Val-d'Oise, Les moulins de Pontoise au Moyen-Age et sous l'Ancien-Régime.