Jeu numérique - Ne m’oubliez pas

A vos écrans, prêts ? construisez !

« Ne m’oubliez pas », fruit d'un projet tutoré universitaire, est disponible uniquement sur le site Internet des Archives départementales et est optimisé avec le navigateur Mozilla Firefox (attendre quelques instants le téléchargement. et si problème, supprimez votre historique de navigation et relancez le jeu).


Comment jouer ?

Le joueur est d'abord plongé dans la période de la fin de la Grande Guerre. Puis, il se met à la place du maire et construit un monument aux morts au sein de sa ville ou de son village valdoisien.

Tout d'abord, il est confronté aux différentes démarches administratives telles que la souscription communale, les souscriptions publiques et la participation de l’Etat selon le territoire choisi pour constituer son budget. Les principales catégories de citoyens de l'époque s’invitent dans le jeu en proposant des quizz qui, si le joueur répond correctement aux questions, permettent d'augmenter le montant dont il dispose.  

Après quoi, son budget diminue en fonction de ses choix d’emplacement du monument, des matériaux et des différents symboles qui le caractériseront.

A la dernière étape, le joueur assiste en grande pompe à l’inauguration de son monument aux morts entouré des citoyens rencontrés.

Il peut alors garder en souvenir son monument en faisant une capture d’écran pour l'imprimer. Il peut rejouer sans s'ennuyer puisque les noms des communes comme le système des questions-réponses des quizz fonctionnent sur un principe aléatoire. Il peut ainsi acquérir de nouvelles connaissances et rassembler un nouveau budget pour ériger un autre monument.


Un jeu pour qui ?

Affichage plein écran Capture d'écran du jeu numérique

Il cible les jeunes de 13 à 15 ans principalement accompagnés par leurs enseignants. Pédagogique, il permet à celui-ci de compléter son cours. Le parcours est simple et intuitif, intégrant les notions fondamentales d'histoire. C’est une expérience innovante qui permet aux jeunes de se plonger dans l’après Première Guerre mondiale. Elle contribue au devoir de mémoire à travers la construction d’un monument aux morts. Les élèves deviennent acteurs de l’Histoire. Récréatif, le jeu apporte des connaissances grâce à des lexiques « Matériaux », « Histoire » et « Symboles » accessibles tout au long de la partie, dont les images commentées proviennent des ressources des Archives départementales du Val-d’Oise.


Des prolongements

Ce jeu peut être le prolongement d’un cours ou un point de départ pour d’autres actions d’éducation artistique et culturelle. Il est aussi fait pour compléter les visites des Archives départementales et les ateliers pédagogiques proposés par le service éducatif sur la Première Guerre mondiale.


Un jeu, des enjeux

Affichage plein écran ad95_logo jeu numérique

A partir du jeu papier « Décore ton monument aux morts » conçu en 2017 pour les enfants, un jeu numérique sur le thème des monuments aux morts de la Grande Guerre a été développé grâce à un partenariat avec la Licence professionnelle « Métiers du numériques » de l’université de Cergy-Pontoise. Cinq étudiants dont deux en spécialité infographie et trois en communication, groupe qui s’est baptisé « La brigade des poilus », ont travaillé de novembre 2017 à juin 2018 à sa réalisation. Le projet leur a été bénéfique à deux titres : ils ont découvert l’histoire de la Grande Guerre au travers des ressources conservées et des monuments aux morts des communes valdoisiennes ; ils sont montés en compétences dans les domaines de leurs futurs métiers, de la programmation informatique à la création des supports de communication. Ce jeu a participé de la validation de leur année universitaire.

Développement, réalisation :
Sarah Elassali, Imane Hafsati, Antoine Lambert, Cécile Renault, Victor Rosay.

Le pilotage

Affichage plein écran Les étudiants présentant le jeu à la Direction des Archives départementales

Le pilotage côté Archives a été assuré par le service des Publics et le pôle Inventaire du Patrimoine bâti. « Ne m’oubliez pas » est la dernière action pédagogique menée par les Archives dans le cadre de la commémoration de la Grande Guerre. Labellisée au titre d'une des actions de Vivre entre le front et Paris : la Grande Guerre dans l'actuel Val-d'Oise, elle a reçu une subvention de la Mission du centenaire et concourt au Prix Territoria 2018.