Actualités Offre culturelle Jeux En coulisses En salle de lecture Vivre entre le front et Paris : la Grande Guerre dans l'actuel Val-d'Oise Espace étudiants Ressources en ligne Connaître ma commune Boîte à outils Demandes de documents administratifs (payantes) Inventaire du patrimoine Au fil des fonds Mon classeur Je travaille en commune Je suis un notaire Je suis une administration Je suis un particulier, une association, une entreprise Informations générales Ateliers pédagogiques Pistes de recherche locale Concours national de la Résistance et de la Déportation Résidence artistique, concours, festival Formations

Galerie - La publicité dans la presse

14 image(s)

  • « E. LASSUE chirurgie et prothèse dentaire », L'Union des Républicains de Seine-et-Oise, 2 août 1891, ADVO, PER 502.1.
  • « Sirop et pâte Zed », Le progrès de Seine-et-Oise, 23 avril 1887, ADVO, PER 412 2.
  • « La Pilule Pink », Le Progrès de Seine-et-Oise, 5 avril 1913, ADVO, PER 412 12. Le Petit Pontoisien, 22 juin 1907, PER 492 3.
  • « L'ivrognerie n'existe plus ! », L'Echo Pontoisien, 5 mai 1910, ADVO, PER 135 10.
  • « Alcool de menthe Ricqlès », L'Echo Pontoisien, 24 janvier 1918, ADVO, PER 135 19.
  • « Eau précieuse Depensier », Le Petit Pontoisien, 17 juillet 1909, ADVO, PER 492 5.
  • « Le Sanglum », Le Petit Pontoisien, 13 février 1909, ADVO, PER 492 5.
  • « Pommade Galopeau », Le Régional de Seine-et-Oise, 4 mai 1893, ADVO, PER 493 1.
  • « Royal Windsor, régénérateur de cheveux ». Le Petit Pontoisien, 23 janvier 1904, ADVO, PER 492 2.
  • « La jouvence de l'Abbé Soury », Le Semeur de Versailles et de Seine-et-Oise, 22 décembre 1927, ADVO, PER 489 1.
  • « Tisane du curé de Deuil », L'Avenir de Sannois, 20 juillet 1913, ADVO, PER 434 1.
  • « Pharmacie la Croix-Blanche à Argenteuil »,  Le journal d’Argenteuil, 1 avril 1923, ADVO, PER 464 16.
  • « Sirop Delabarre, première dentition », Le Journal d’Argenteuil, 4 avril 1915, ADVO, PER 464 13.
  • « Papier d’Arménie, purifiant d’air », Le Journal d’Argenteuil, 7 avril 1895, ADVO, PER 464 4.

Les débuts de la publicité dans la presse

Au Moyen-Age, les annonces commerçantes sont diffusées auprès du peuple par des crieurs publics, ce qui peut s’apparenter déjà comme de la « publicité commerciale orale ». Avec l'invention de l’imprimerie au XVe siècle, apparaissent les premiers feuillets publicitaires distribués à la main.

Théophraste Renaudot (1586-1653), le fondateur de la publicité appelée alors réclame et de la presse française, crée en 1628 le « Bureau d’adresses », ensemble d’annonces publié dans la Feuille ; puis en 1631 La Gazette qui est considérée comme le premier journal publié en France. Le 1er juillet 1836, Emile de Girardin (1806-1881) lance le journal La Presse. Vendu à un prix raisonnable, il ouvre une colonne à destination d’annonces commerciales. Les frais d’édition sont alors partiellement couverts par la réclame.

En 1865, les annonces représentent un tiers de l’espace dans la presse française. L’agence de nouvelles Havas crée la Société générale des annonces (SGA) qui régit la publicité des 863 journaux de province et quotidiens parisiens jusqu’en 1914.

La libéralisation de la presse, commencée sous le Second Empire avec la loi du 11 mai 1868 et poursuivie par la loi républicaine du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, contribue à la multiplication des titres et au déclin de la réclame.

Les périodes des guerres mondiales entraînent la chute des ventes des titres de presse en raison de la censure, de la flambée des prix du papier, du manque de main d’œuvre et de journalistes et de la montée en puissance d’un nouveau média : la radio.

Les bases de la publicité moderne, les instruments de mesure et d’analyse se mettent en place au cours des années 1950. En 1947, l’Office de justification de la diffusion (OJD) est créé permettant de normaliser les relations entre les journaux et les annonceurs par l’établissement de tarifs réglementés.

En 1953, le Bureau de vérification de la publicité (BVP) établi un accord entre presse, annonceurs et publicitaires fixant ainsi le taux uniforme des commissions.

Au début des années 1970, avec l’introduction de la publicité à la télévision comme avec le développement des supports publicitaires au bord des routes, on assiste à une nouvelle répartition entre les médias et les contenus. La presse va perdre du terrain jusqu’au milieu des années 1980. En 1998, Internet entre dans les foyers français et donne naissance au fil des ans à une nouvelle forme de presse et de publicité numérique dont nous sommes autant les acteurs que les consommateurs. 

Le thème de la santé omniprésent dans la presse locale

Dès 1900, souvent des simples médecins ou pharmaciens proposent des produits de leur fabrication ou de celle d'industries pharmaceutiques récentes et commercialisés à l’international.

Ces médicaments sont généralement vendus sans prescription médicale. Ils vantent par des slogans utopiques et irréalistes des effets miracles soulageant et guérissant toutes sortes de maux.

Les réclames sont très ciblées pour homme ou femme, avec des produits spécifiques comme « La jouvence de l’abbé Soury », la lutte contre l’ivrognerie….

Le recours à des témoignages argumentés, à des dessins humoristiques, à des produits au nom du docteur inventeur, à des images évoquant le calme et la douceur sont des techniques pour éveiller les sens et la curiosité des futurs acheteurs.

En 1941, la loi du 11 septembre réglemente la nature et la distribution des médicaments par les pharmaciens en conditionnant obligatoirement leur commercialisation par un visa.

Juliette Epain, Christine Blazic, service des Publics
Novembre 2019

Sitographie

Généralités

https://madparis.fr/francais/musees/musee-des-arts-decoratifs/dossiers-thematiques/chronologie-de-la-publicite/la-publicite-dans-la-presse-de

https://books.google.fr/books?id=qAPJNz82Mf4C&pg=PT115&lpg=PT115&dq=sirop+zed+codeine&source=bl&ots=w2ZXc_kwsP&sig=ACfU3U2MlmYwJTKI1RbaF6OrTma3JH93Fg&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwib9M2O_rHlAhWMAmMBHX61CGwQ6AEwD3oECAgQAg#v=onepage&q&f=false

L'ivrognerie

https://www.retronews.fr/sante/echo-de-presse/2019/03/04/lalcool-ennemi-national

http://enenvor.fr/eeo_actu/bellepoque/inventeur_ou_imposteur_coza_institute_tryphon_tournesol_et_les_pilules_contre_l_alcoolisme.html

Sirop du docteur Zed

https://www.alamy.com/stock-photo/advertisement-sirop-zed-cough-syrup-children.html

Pilule Pink

http://echenay.over-blog.com/2015/05/pilules-pink-pour-personnes-pales-1914.html

https://www.letemps.ch/sciences/miracle-pilules-pink-lestomac

http://www.liorac.info/PAGES/pink.php

Sanglum

https://www.biusante.parisdescartes.fr/histoire/images/index.php?refphot=medextaphpin001x0191

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5626597w/f16.image

L'Eau précieuse

https://fr.wikipedia.org/wiki/Eau_pr%C3%A9cieuse

https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/nos-regards/quand-l-eau-precieuse-rencontre-lucette-159/

Ricqlès

http://www.ricqles.fr/

http://www.onnepassepas.fr/pages/le-barda/l-alcool-de-menthe.html

La pommade Galopeau

MARTIN, J;- P., « Jean Galopeau, pédicure parisien à ,succès ». Clystère 33, 2014.

La tisane de Deuil

https://www.persee.fr/doc/pharm_0035-2349_2006_num_94_349_5973

https://www.persee.fr/doc/pharm_0035-2349_2005_num_93_346_5803

Bibliographie

PLUSQUELLEC-PINELLI, Vanessa, Les archives font leur pub La publicité en Deux-Sèvres, des prémices à la consommation de masse. Niort, Conseil généarl des Deux-Sèvres, 2010, (Catalogue de l'exposition présentée dans les locaux des Archives départementales des Deux-Sèvres (Niort) du 19 octobre 2010 au 29 avril 2011). [BIB D 4180]

DAENINCKX, Didier, La pub est déclarée ! 1914-1918,2013. Paris : Hoèebeke, 2013,109 p. [BIB 4/2149]