Actualités Offre culturelle Jeux En coulisses En salle de lecture Vivre entre le front et Paris : la Grande Guerre dans l'actuel Val-d'Oise Espace étudiants Ressources en ligne Connaître ma commune Boîte à outils Demandes de documents administratifs (payantes) Inventaire du patrimoine Au fil des fonds Mon classeur Je travaille en commune Je suis un notaire Je suis une administration Je suis un particulier, une association, une entreprise Informations générales Ateliers pédagogiques Pistes de recherche locale Concours national de la Résistance et de la Déportation Résidence artistique, concours, festival Formations

Patrimoine et commémoration : les monuments aux morts valdoisiens

15 image(s)

  • Extrait du registre des délibérations du conseil municipal d’Arthies (Val-d'Oise), 1921, ADVO, E-Dépôt 56 2N1.
  • Projet de monument aux morts pour la commune de La Roche-Guyon (Val-d'Oise), ADVO, E-Dépôt 2 1M5.
  • Extrait d’un catalogue des Marbreries générales de Paris, 1922, ADVO, E-Dépôt 2 1M5.
  • Monument aux morts de Beaumont-sur-Oise (Val-d'Oise), carte postale, ADVO, 30 Fi 17/22.
  • Monument aux morts de Champagne-sur-Oise (Val-d'Oise), cl. C. Garcia, 2014, ADVO, 2465W 730.
  • Monument aux morts de Chars (Val-d'Oise), cl. C. Garcia, 2014, ADVO, 2465W 786.
  • Monument aux morts de Magny-en-Vexin (Val-d'Oise), cl. C. Garcia, 2014, ADVO, 2465W 1387.
  • Monument aux morts d’Auvers-sur-Oise (Val-d'Oise), cl. A. Hilpert, 2014, ADVO, 2465W 2005.
  • Monument aux morts d’Epiais-Rhus (Val-d'Oise), cl. A. Hilpert, 2014, ADVO, 2465W 2057.
  • Monument aux morts de Luzarches (Val-d'Oise), cl. C. Garcia, 2016, ADVO, 2518W 578.
  • Monument du Souvenir de Bessancourt (Val-d'Oise), cl. C. Garcia, 2015, ADVO, 2518W 353.
  • Plaque en l’honneur des instituteurs de Seine-et-Oise et aux enfants de la commune morts au combat, école de Montlignon (Val-d'Oise), cl. C. Garcia, 2015, ADVO, 2518W 1472.
  • Monument aux morts de Taverny (Val-d'Oise), cl. C. Garcia, 2016, ADVO, 2518W 2540.
  • « Inauguration des monuments de Theuville et Bréançon » (Val-d'Oise), Le Progrès de Seine-et-Oise, 14 octobre 1922, ADVO PER 412/15.
  • « Le monument aux morts de Deuil » (Val-d'Oise), Le Progrès de Seine-et-Oise, 21 octobre 1922, ADVO PER 412/15.

Dans le cadre de la commémoration de la fin de la Grande Guerre, les Archives départementales proposent une galerie de documents sur les monuments aux morts valdoisiens. L’enjeu est de présenter ces monuments dans la diversité de leurs histoires et de leurs formes, mais aussi dans l’unicité de leur propos : commémorer les soldats morts pour la France à l’issue d’un conflit meurtrier et douloureux.

Cette galerie est également l’occasion de valoriser le jeu numérique « Ne m’oubliez pas », en ligne, porté par les Archives départementales en collaboration avec les étudiants de la Licence professionnelle « Métiers du numérique » de l’Université de Cergy-Pontoise.

Une commémoration nationale

Bien que plusieurs initiatives publiques et privées soient prises dès 1914 pour commémorer les soldats morts ou blessés au front, c’est la loi du 25 octobre 1919 sur la « commémoration et la glorification des morts pour la France au cours de la Grande Guerre » qui pose le principe d’une subvention de l’État aux communes.

Dans ce contexte de reconnaissance officielle, doublée d’une incitation financière, la plupart des conseils municipaux chargent donc un comité de suivre la campagne de financement et de construction du monument. Trois types de ressources peuvent alors être mobilisés pour ce projet : le budget communal, les souscriptions publiques et la participation de l’État.

La grande majorité des monuments de petites communes vont être inaugurés avant 1922, année durant laquelle le 11 novembre est officiellement arrêté par l’État comme fête nationale.

Les types de monuments

Généralement érigés dans un cimetière ou sur une place publique, les monuments aux morts valdoisiens se répartissent en trois grands types :

  • Les plaques commémoratives : en marbre ou en pierre, on les trouve à l’intérieur des mairies ou des édifices religieux. C’est le cas de celle installée dans le vestibule de l’hôtel de ville de Pontoise, ou bien de celle de l’église Saint-Samson à La Roche-Guyon. Notons le cas particulier des plaques en céramique apposées par le Conseil général en l’honneur des instituteurs de Seine-et-Oise en 1919.
  • Les stèles et les obélisques : monuments commémoratifs par excellence, ils sont largement répandus dans les communes françaises pour honorer les soldats morts au front. C’est le cas des monuments de Montreuil-sur-Epte ou de Domont.
  • Les compositions architecturales et sculpturales : c’est le cas du monument aux morts de Luzarches ou bien de celui de Taverny. Elles sont généralement beaucoup plus coûteuses du fait de l’utilisation de matériaux nobles comme le marbre ou le bronze, mais aussi d’éléments de grandes dimensions.

Iconographies

Plusieurs références iconographiques sont convoquées pour orner ces monuments. Ainsi, relève-t-on celles ayant trait à la Grande Guerre, comme les représentations de poilus, d’obus, du casque Adrian ou bien de la croix de guerre. Les références à la France et à la République sont également très nombreuses comme les représentations du coq, de Marianne ou de la devise « Liberté, Egalité, Fraternité ». On se rend également compte que la perception collective du conflit diffère d’une commune à une autre : de nombreux monuments auront tendance à proclamer un message positif en employant des références à la Victoire comme la couronne de lauriers ou les faisceaux de licteur ; d’autres insisteront sur le sacrifice et le deuil en utilisant des motifs tels que la palme des martyrs ou des soldats mourant.

Cécile Lestienne, Service des archives communales et de l'inventaire du Patrimoine
Septembre 2018

Pour en savoir plus

Fonds d’archives

Ressources documentaires du pôle Inventaire du patrimoine

  • Dossiers de Pré-inventaire et d’Inventaire années 1970-2010, accessibles sur demande faite à l'avance, en salle de lecture des Archives départementales du Val-d'Oise.
  • Base de données géoréférencée VISIAURIF [Conseil départemental du Val-d'Oise, IAU Ile-de-France, PNRVF], 2004-2014, accessible aux collectivités uniquement sur abonnement ou en libre accès sur les postes de la salle de lecture des Archives départementales : patrimoine bâti des communes des Parcs naturels régionaux du Vexin français et Oise-Pays-de-France.
  • Site internet et application mobile Valdoise Mybalade [Conseil départemental du Val-d'Oise]: outil de découverte des patrimoines du Vexin valdoisien, 2015.

 Orientations bibliographiques

BECKER, Annette, Les monuments aux morts. Patrimoine et mémoire de la Grande Guerre. Paris : Editions Errance, 1988, 158 p [BIB Re/Art Fun]

FRANCH, David, Comprendre le monument aux morts. Lieu du souvenir, lieu de mémoire, lieu d’histoire. Paris : Editions Codex 2013, 123 p.

GILQUIN, Jean-Claude, La Pierre du Souvenir. Les monuments aux morts de la guerre 1914-1918 dans le Val-d’Oise. Saint-Ouen-l'Aumône : Editions du Valhermeil, 1991, 235 p. [BIB D2914]

PROST, Antoine, « Les monuments aux morts. Culte républicain ? Culte civique ? Culte patriotique ? », in Pierre Nora (dir.), Les Lieux de mémoire, Quarto 1, p. 199-223. [BIB H/GAen]

 Offres pédagogiques