Zoom sur un document

Il y a 300 ans, Louis XIV décédait

Acte de mariage de Jean Thomas Vitry et Marie Huguette Pihan, signé par Louis XIV, ADVO, 2E10 185.

Acte de mariage de Jean Thomas Vitry et Marie Huguette Pihan, signé par Louis XIV, ADVO, 2E10 185.

Louis XIV témoin d'un mariage à Pontoise

Quelques mois avant sa mort survenue le 1er septembre 1715 à Versailles, Louis XIV signait un acte de mariage par devant le notaire pontoisien Jacques Fredin. Cet acte, daté du 15 janvier 1715, est aujourd’hui conservé aux Archives départementales du Val-d’Oise.

Sur la première page est mentionnée la raison de la présence du roi de France à ce mariage: …« Lesquelles parties en la présence de très haut, très puissan [sic], très excellent, très auguste, invincible monarque, Louis  Par la grâce de Dieu roy de France et de Navarre, Sa Majesté ayant voulu témoigner aux parties qu’elle trouvait agréable le mariage contracté par les présents »… Jean Thomas Vitry, maître fontainier des Eaux de Marly et mademoiselle Marie Huguette Pihan, les mariés, ont donc eu un invité prestigieux qui signa de son seul prénom au bas de l’acte, avec leurs familles et amis.

Pourquoi son déplacement à Pontoise ?

Ce n’est pas un hasard si le roi s’est déplacé. La famille de Vitry occupe depuis 1685 cette charge très importante quand on connaît à quel point les fontaines dans les jardins de ce château comme de celui de Versailles participaient de leur conception et de leur animation. Jean-Thomas est le second de quatre générations de « plombiers » qui conçoivent et animent les jeux d’eaux. Il épouse ce jour-là la fille de « maître François Pihan conseiller procureur du roy du grenier à sel de Pontoise », charge qu’il acquerra par la suite. Cette union lui permet de s’élever ainsi dans la hiérarchie sociale.

Au bas de l’acte, des seigneurs et pairs de France également présents, ont apposé leurs signatures.

D'autres documents signés du Roi aux Archives

Les Archives départementales conservent d’autres documents signés de la main du roi telles la sauvegarde qu’il accorda aux paroisses d’Ableiges et de La Villeneuve-Saint-Martin, le 24 janvier 1649 (fonds Gilles Charles Félix Maupéou, comte d’Ableiges - cote : E2029) ; des lettres patentes concernant les religieuses bénédictines anglaises, établies à Pontoise depuis 1658, notamment celle par laquelle le roi Louis XIV accorde à Catherine Wigmore le droit de vivre sous la protection de la religion catholique, apostolique et romaine (cote : 68H7/1(1) de 1653.

Les archives des notaires de Pontoise  sont fort intéressantes sur le plan historique et social, tout comme sur le plan individuel. Elles mettent en lumière notamment les questions propres à la société citadine et rurale de la région de Pontoise sous l’Ancien Régime. Les inventaires de ces études notariales sont en ligne sur notre site.

Sophie Delinge, Service des Publics
Patrick Clervoy, Service des Archives Modernes Anciennes et Privées
Archives départementales du Val-d’Oise
Juillet 2015

Pour en savoir plus :

Bibliographie

Le siècle de Louis XIV. Paris : Bibliothèque nationale, 1927, 180p. [BIB 8/2977]

Gaussen, David, L’Ile-de-France au temps de Louis XIV. Paris : Parigramme/Compagnie du Livre, 2005, 127 p. [BIB E1357]

Gressier, James et al.,Pontoise, 2000 ans d’histoire. Pontoise : Société historique et archéologique de Pontoise, 1987, 193 p. [ADVO BIB 8/1677]

Éric Soullard, « Les Vitry : une dynastie de fontainiers du roi au service des Grandes Eaux de Marly » (1685-1793), Bulletin du centre de recherche du château de Versailles, 2012.

Fonds d'archives

Fonds Pihan de la Forest : Archives municipales de Pontoise.

Voir toutes les images (2)