Notice descriptive

29J 1 - 376 - Fonds Lachèvre-SOGEI. - Imprimerie (1940-1962, 1964-1972). Journal « Avenir d'Ile-de-France » (1945-1963, 1969-1979, s.d.). Journal « La Tribune de Seine-et-Oise » (1947-1950). 1938-1979, s.d.
  • Fonds Lachèvre-SOGEI. - Imprimerie (1940-1962, 1964-1972). Journal « Avenir d'Ile-de-France » (1945-1963, 1969-1979, s.d.). Journal « La Tribune de Seine-et-Oise » (1947-1950).

  • Nom du producteur

    Société générale d'éditions et d'impression de l'Avenir d'Île-de-France (Pontoise, Val-d'Oise, France)

  • Présentation du producteur

    Historique de la société et du fonds de commerce

    Gustave Charzat crée en 1914 une librairie à Pontoise, rue Carnot, jusqu'à son décès en 1940. Sa fille Simone Lecat-Charzat qui hérite de la direction de la librairie, s'associe en 1941 avec Roger Lachèvre. Celui-ci devient, en 1943, associé majoritaire de la librairie qui porte désormais son nom, et développe alors l'activité de l'établissement, en fournissant des ouvrages scolaires aux établissements d'enseignement. Il propose aussi l'impression des faire-parts, des cartes de visite et d'invitation, des menus, des affiches, des formulaires administratifs etc. Pour faire face à la croissance des commandes d'impression, il achète à la famille d'imprimeur Desableaux un fonds de commerce, 63-65 rue Basse (actuellement rue Pierre Butin), et y installe son imprimerie, dite "de labeur" (voir annexe II) qui est en effet à l'étroit dans la librairie d'origine.

    En 1944, corrélativement à la gérance de la librairie, Roger Lachèvre crée et dirige l'hebdomadaire L'Avenir d'Île-de-France dont les bureaux sont au dessus de l'imprimerie, 65 rue Pierre Butin. Ce journal fait partie de ceux qui ont été créés au lendemain de la Libération, remplaçant la quasi-totalité des titres anciens qui avaient paru avec l'autorisation de l'occupant. Son apport dans le capital de la librairie en 1958 entraîne la modification de la raison et de l'objet social de la société. Constituée en S.A.R.L., elle se nomme "Société des éditions et impression de l'Avenir d'Ile-de-France" (S.E.I.A.). La librairie est abandonnée au profit de l'exploitation du fonds d'imprimerie. L'entreprise réalise désormais des travaux d'impression, de photographies, de clicherie (voir annexe II) et de publicité, tout en assurant la publication des journaux et des revues, comme La Tribune républicaine de Seine-et-Oise.

    Malgré cette fusion, l'activité de l'entreprise semble baisser. Les dettes s'accumulent. Peu d'informations nous permettent de déterminer si ces difficultés résultent d'une baisse d'activité de l'imprimerie ou sont liées à l'obsolescence du matériel d'exploitation. Déclarée en cessation de paiement en novembre 1961, la S.E.I.A., malgré la nomination en février 1962 d'un administrateur pour régler une dette de plus de deux millions de francs, ne parvient pas à rétablir son équilibre financier. En application d'une ordonnance du tribunal de commerce de Pontoise du 22 mai 1962, son fonds industriel et commercial est loué à la Société générale d'éditions et d'impression (S.O.G.E.I.), qui achète le fonds et l'hebdomadaire en 1963.

    Constituée en 1962, la S.O.G.E.I., dont le siège social est dans un premier temps à Saint-Germain-en-Laye, se charge de la création, l'acquisition et la gestion de toutes publications (journaux, revues, brochures, livres, etc.). On connaît peu de chose sur la première décennie d'activité mais l'on sait qu'une réorientation de l'activité s'est opérée au début des années 1970. Certes la majorité des revues et des périodiques continue d'être directement imprimée sur les machines de la S.O.G.E.I., des travaux de presse sont aussi externalisés. Quant au journal L'Avenir d'Ile-de-France, la gestion en est confiée en 1970 à un groupement d'intérêt économique "Les Journaux associés du Val-d'Oise".

    Les grèves répétées dans l'imprimerie n'améliorant pas la situation économique de l'entreprise, le fonds de commerce de la S.O.G.E.I. (clientèle et matériel d'exploitation) est finalement vendu à la société "Imprimerie de Cergy-Pontoise" en 1973. Le journal L'Avenir d'Ile-de-France maintient son activité éditoriale jusqu'en 1985.

    Biographie de Roger Lachèvre

    Roger Lachèvre est né le 20 août 1906 à Paris. Officier de marine marchande, éditeur, imprimeur, journaliste et directeur de L'Avenir de l'Ile-de-France, il assure également la fonction de président du syndicat de la presse de Seine-et-Oise et est membre de la Chambre de commerce de Versailles.

    Sa carrière politique débute en 1952 lorsqu'il est élu sénateur du département de Seine-et-Oise dans le groupe des Républicains indépendants. Au cours de son mandat, il participe aux travaux des commissions de la marine et des pêches et de l'intérieur (1952-1958), de la France d'Outre-mer (1953-1958), de la famille, de la population et de la santé publique (1955). Il est réélu le 26 avril 1959 sénateur de la Seine-et-Oise sur une liste réunissant Union pour la nouvelle république (U.N.R.), Centre national des indépendants et paysans (C.N.I.) et Rassemblement pour la gauche républicaine (R.G.R.). Membre du conseil municipal de Pontoise, il quitte, en mars 1959, ses fonctions pour la mairie de Grisy-les-Plâtres. Il se retire de la vie politique en 1968 et décède à Paris le 31 mars 1988.

  • Historique de la conservation

    Les documents étaient conservés au 63-65 rue Pierre Butin à Pontoise, au siège de l'entreprise.

    L'état matériel de certains papiers et chemises ainsi que les nombreuses lacunes suggèrent de mauvaises conditions de conservation.

  • Modalités d'entrée

    Fonds entré aux Archives départementales du Val-d'Oise à l'été 1987.

  • Contenu

    Les documents décrits dans cet instrument de recherche répertorient les archives issues du fonds d'imprimerie (1940-1974) et celles produites par les journaux L'Avenir de l'Île-de-France (1945-1963, 1969-1974) et La Tribune Républicaine de Seine-et-Oise (1947-1950). Il existe très peu de documents sur la librairie.

     

    Fonds d'imprimerie

    Cette partie est composée des dossiers et des fiches de fabrication, des factures, des registres comptables, de dépenses et de recettes, et aussi des dossiers des fournisseurs (papier, encres, machines, etc.). Ces documents donnent des renseignements sur les types d'impression réalisés et permettent d'étudier l'approvisionnement et la comptabilité du fonds de commerce.

    Dans une moindre importance, les dossiers, fiches et registres de comptes des clients, permettent d'avoir un aperçu de la clientèle de la société. Les dossiers de rémunération des salariés nous éclairent sur les conditions de travail d'une imprimerie de labeur au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

    Enfin quelques matrices typographiques destinées à l'impression, sont représentatives des techniques d'impression utilisées.

    Le fonds comporte cependant de nombreuses lacunes, variables dans le temps en fonction des typologies.

    Enfin, nous sont parvenus peu de documents relatifs au fonctionnement interne (organigrammes, procès-verbaux de délibération des assemblées générales par exemple) et aux résultats de l'entreprise (bilans comptables ou rapports d'activité). Par ailleurs, bien qu'aucun document sur les actions syndicales n'ait été conservé, on trouve quelques allusions sur le sujet dans d'autres pièces.

     

    Fonds de la presse

    La seconde partie de ce fonds d'archives regroupe essentiellement les archives comptables relatives notamment aux recettes et aux ventes des journaux, dont le siège social était situé dans les locaux du 63-65 rue Pierre Butin. Des registres d'insertions publicitaires et légales complètent cette partie comptable. Par ailleurs quelques photographies de presse (tirages et négatifs) utilisées dans le journal de L'Avenir de l'Île-de-France nous sont parvenues. Elles illustrent notamment la vie politique, les manifestations sociales, culturelles et sportives des années 1961 à 1979 (voir le détail en annexe III). Enfin quelques documents permettent d'identifier les abonnés. Il n'existe malheureusement aucun dossier concernant le fonctionnement, le personnel et le travail éditorial de ces deux périodiques. Toutefois à travers les remboursements de frais conservés dans le fonds, nous pouvons connaître une partie du personnel et des articles commandés par la rédaction.

  • Tris et éliminations

    À l'exception des doubles, les éliminations opérées se sont concentrées sur les pièces comptables justificatives telles que les talons de chèques, les lettres de change, les bordereaux d'encaissement de chèque, les agendas de banque... Les informations contenues apparaissant déjà dans les registres comptables ou les fiches clients, il n'était donc pas pertinent de les garder.

    Par ailleurs, un tri a été effectué dans les imprimés constitués majoritairement d'affiches d'adjudication, de papiers ou enveloppes à en-tête, de formulaires de différentes administrations. Ces documents, sans doute des reliquats de travaux réalisés pour des clients au cours des années 1950, ont été éliminés car ils peuvent être retrouvés dans les dossiers de fabrication. Seuls les faire-parts de décès, de naissance et de mariage, utiles dans le cadre de recherches généalogiques, ont été conservés.

    Enfin concernant les photographies de presse, les clichés identifiés, datés ou localisés ont été dans un premier temps retenus. La sélection a été ensuite élargie aux tirages non identifiés illustrant l'activité économique, l'urbanisme et le sport. Le reste a été détruit.

  • Accroissements

    Fonds fermé

  • Mode de classement

    La diversité des producteurs reflète la complexité de la gestion des librairies et des imprimeries. Par ailleurs, la trop forte disparité des lacunes ne permet pas d'adopter un classement du fonds par producteur. Enfin, en dépit des vicissitudes de l'entreprise Lachèvre, il est incontestable que les diverses dénominations des sociétés, par leurs activités, ne constituent qu'en fait une seule entreprise, celle de l'impression de la presse régionale et des produits répondant aux besoins locaux.

    C'est pourquoi un plan, basé sur les activités de l'entreprise a été adopté. Il permet de distinguer 3 sous-fonds : l'imprimerie, le journal L'Avenir de l'Île-de-France (et ses éditions locales) et le journal La Tribune républicaine de Seine-et-Oise.

  • Modalités d'accès

    Délai de communicabilité réglementaire

    Les documents décrits dans cet instrument de recherche sont des archives privées. Aucune restriction n'ayant été spécifiée lors de leur entrée aux Archives départementales, la communicabilité suit les délais des archives publiques mentionnés dans l'article L213-2 du Code du patrimoine.

    Restrictions d'accès liées à l'état matériel des documents

    Conformément au règlement de la salle de lecture en vigueur.

    Les originaux des négatifs cotés 29J 344 et 345 ne sont pas consultables. Des reproductions sous la forme de planches-contacts photographiques, cotées 2Ph 16, ont été réalisées par l'atelier photographique des Archives départementales du Val-d'Oise.

  • Modalités de reproduction

    Conformément au règlement de la salle de lecture en vigueur.

  • Sources complémentaires de même thématique

    Archives départementales du Val-d'Oise

    Bureau d'enregistrement de Pontoise

    3Q9 1-1209 et 1121 W 1-1020. Registres de formalités et tables (1783-1969).

    Tribunal du commerce de Pontoise

    6U 1-82. Registre analytique du registre de commerce (1921-1954)

    722W 1-1558. - Actes de constitution et de modification des sociétés (1954-1984).

    725W 1-157. - Déclaration d'immatriculation ou de modification au registre de commerce (1920-1954).

    Cabinet du sous-préfet de Pontoise

    1Z 375-376. Surveillance, contrôle, vente et destruction de journaux (1932-1964).

    Fonds d'archives privées

    52J 25. - Papiers à entête des imprimeries Desableaux et Lachèvre (1933, 1934, 1941, 1950).

    Archives départementales des Yvelines et de l'ancienne Seine-et-Oise

    La librairie Charzat existant depuis 1914, il serait intéressant de consulter les sous-séries

    46T. - Imprimerie (1800-1940)

    48T. - Librairie (1800-1940)

    49T. - Dépôt légal (1800-1940)

    PER 1155. La Tribune républicaine de Seine-et-Oise (1947-1948)

    Bibliothèque nationale

    GR FOL- JO- 3684. La Tribune Républicaine de Seine-et-Oise (1944)

  • Bibliographie

    La bibliothèque des Archives départementales possède une collection de périodiques :

    BIB PER10 1-292. - L'Avenir de l'Île-de-France (1946-1986).

    Il existe une importante bibliographie sur l'histoire du livre ou sur les techniques d'impression. Toutefois peu d'ouvrages publiés traitent du secteur pour le XXe siècle.

    Pour obtenir les données statistiques et économiques récentes sur l'industrie graphique, il est possible de s'en procurer auprès de :

    - Observatoire paritaire des industries de la communication graphique et du multimédia [www.agefospme-cgm.fr]
    - Union nationale de l'imprimerie et de la Communication [www.com-unic.fr/sites/unic]
    - Service des études et des statistiques industrielles (S.E.S.S.I.) [www.insee.fr/sessi/publications/dossiers_sect/dossiers)
    - Ministère du Travail (www.travail-emploi.gouv.fr]
    - Institut national des statistiques et des études économiques (I.N.S.E.E.) [www.insee.fr]